Le poids, le moi. C’est tout, ce que les autres voient.


C’est tellement facile de s’attaquer au physique pour tourner en dérision les gens. Dans un sens comme dans l’autre, maigreur comme obésité, toute ce que l’on voit, c’est le poids. Tout ce qui transparait est l’enveloppe physique ; ni l’identité, ni les qualités et encore moins la personnalité d’un être au physique atypique n’ont de place quand le vide ou l’opulence débordent de l’existence.
J’ai hâte. Hâte de devenir femme. Femme heureuse, épanouie et équilibrée. Equilibrée dans son esprit et dans son corps. Corps qui témoignera de la bienveillance et de l’amour que je me porte. 

Laurent Ournac n’est plus juste « le gros de Camping paradis » depuis qu’il a perdu du poids. Depuis qu’il n’est plus enveloppé derrière cette protection physique encombrante. Mais pourtant n’était-il pas le même avant ?
Chez Thierry Ardisson sur C8 dans Salut les Terriens.

 


Une réflexion sur “Le poids, le moi. C’est tout, ce que les autres voient.

  1. L’absence… de poids, en l’occurrence.
    Ne soit pas aussi définitive Alexia. Il s’en trouvera toujours quelques uns pour vouloir entrevoir tout ce que tu caches derrière ton petit poids et l’apprécier à sa juste valeur. Et je fais résolument partie de ceux-là. Bisou !

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s