2 réflexions sur “L’enfant voilé à l’âme cabossée et au coeur décousu brise enfin les chaînes qui cadenassaient ses poignets.

  1. ce qui est gênant dans cette vidéo – outre son titre, vous n’êtes plus une enfant depuis quelques temps déjà. Et la maigreur ne rajeunissant pas un visage, c’est un peu ridicule de se qualifier d’enfant à 19 ans – est que vous prônez depuis longtemps la « recovery » (sic), mobilisez des personnes autour de votre cas et que vous êtes de plus en plus émaciée. le problème est que vous existez par l’anorexie sur les réseaux sociaux (à petite échelle, certes), un peu sur quelques médias ce qui rend encore plus difficile votre sortie de cette maladie. au final il faudrait se poser cette question : avez-vous envie d’être l’a précisiez de service? Un « destin » à la Isabelle Caro vous tente vraiment? Allez-vous continuer à picorer au risque de mettre votre santé, vos études (oubliez des oraux de concours, un jury ne peut recruter une jeune femme aussi brillante soit-elle dans un état physique aussi déplorable d’autant que pour les gens – outre les ados des réseaux sociaux et qq spécialistes – anorexie = caprice d’enfant gâté) et votre vie? Vous avez clairement du potentiel mais s’il est utilisé à tout faire pour rester une petite chose fragile (et pas une enfant, ou alors souffrant de progeria. Les rides de maigreur font plus quinquagénaire qu’ adolescente) c’est du gâchis.

    J'aime

    1. Je trouve ce message très culpabilisant. Blesser n’était peut-être pas votre intention mais s’attarder à ne rien comprendre est plus que certain. Bien sur qu’Alexia n’est plus une enfant et elle le sait très bien. A l’adolescence, il est compliqué pour chacune d’entre nous d’apprivoiser un physique en perpétuelle évolution. Accepter son corps d’adulte se fait progressivement. Mais Alexia ne connait pas encore son corps de femme. Il est resté bloqué à ses 12 ans. Il ne s’agit peut-être pas d’un corps d’enfant mais c’est un corps de femme sans preuves. Elle n’a jamais vu ses formes féminines et n’a jamais eu ses règles. Comment lui reprocher une telle confusion ?

      Je reste néanmoins persuadée qu’elle ne faisait pas référence à son enveloppe corporelle mais à son état d’esprit. Pour grandir, il faut encourager sa personnalité à se réaliser et à s’affranchir du regard des autres. Mais c’est aussi faire une croix sur une volonté d’idéal et de certitudes. L’anorexie se manifeste souvent chez les « enfants » perdus dans un corps d’adulte. Leur esprit a cessé de suivre le chemin de leur corps. La personnalité a cessé de s’épanouir et a choisi de se fuir elle-même. Il s’agit en réalité d’un violent rejet de soi pour faire de la place à un masque capable d’anéantir les échecs et les déceptions. Un excellent garde fou pour hypersensibles. Que permet un tel exploit ? L’anorexie qui, en parallèle d’occasionner une impressionnante perte de poids, permet surtout de se distancer de ses émotions et de ses envies. Se dégager de sa condition humaine à soi pour atteindre celle qui est souhaitée par les autres. L’anorexie, c’est surtout une âme qui se rejette elle-même mais qui, souhaitant tout de même vivre, héberge un pilote automatique. L’anorexie part d’une envie d’être validée par les autres pour s’accepter soi même et pour enfin… grandir. Il peut y avoir eu un élément déclencheur à ce processus mais il peut aussi bien être le résultat d’une perte d’estime de soi très progressive.

      Quant à sa présence sur les réseaux sociaux, je reconnais qu’elle donne l’impression de tarder à prendre son problème en main. Son poids stagne et on s’arrache les cheveux de la savoir en zone de danger. Ca donne envie de la brusquer, de la secouer et de la raisonner pour qu’elle s’occupe d’elle. Je peux donc comprendre votre réaction un peu violente à son égard. Mais souvenez-vous de ce que j’ai dit plus haut: Les dégâts corporels ne sont qu’un symptôme. Le malaise se situe à l’intérieur. Il faut avoir le courage de perdre de vue quelques temps son résultat sur la balance ainsi que la composition de ses repas. La meilleure chose à faire avant tout est de s’occuper de ses sentiments, de ses émotions et de ses aspirations. L’état de santé d’Alexia est préoccupant mais à côté de ça, elle travaille à « revenir ». Elle ose (enfin) communiquer ses pensées avec les internautes et demander de l’aide aux chefs étoilés malgré le risque de rejet ou de refus. Elle ose publier un livre et dévoiler ses créations malgré le risque de désapprobation. Elle ose se présenter à l’oral de Sciencespo malgré le risque d’échec. Les personnes qui connaissent la maladie savent que ce sont des épreuves. Elle se confronte au monde extérieur avec beaucoup de courage. Elle essaie de se reconquérir elle-même en acceptant qu’on lui porte un peu d’attention, qu’on s’inquiète pour elle et qu’on lui vienne en aide… C’est à travers l’amour qu’elle s’autorisera à recevoir qu’elle guérira. Elle sort peu à peu du déni, de l’évitement et du silence pour s’affronter et c’est très courageux. Elle a raison de ne plus vouloir se taire. Continuons à être bienveillant avec elle et le corps suivra. Ravalez vos connaissances diététiques et vos leçons de morale. De l’accueil, de l’amour et de la patience, c’est tout. A vous de savoir si vous êtes capable de lui en apporter, autrement ce n’est pas la peine.

      Aimé par 1 personne

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s