France 3 était là…


Merci aux équipes de France 3 pour ce superbe reportage sur le combat que je mène au nom de La Faim du Petit Poids aux côtés des chefs étoilés.

Alexia, anorexique depuis l’âge de 12 ans fait appel à des grands chefs pour retrouver le plaisir de manger

Elle est anorexique depuis l’âge de 12 ans, Alexia vient de lancer un appel sur les réseaux sociaux. Elle a sollicité les chefs cuisiniers pour qu’ils l’aident à revenir à l’essentiel le goût de la nourriture.

© Tanguy Scoazec
Ils ont répondu à son appel sur internet. Ce sont des chefs cuisiniers  étoilés, ils sont cinq à se retrouver ce soir là  dans le restaurant gastronomique Passions et Gourmandises de Saint Benoît, tous réunis pour un dîner de soutien au combat d’Alexia Savey.

Depuis l’âge de 12 ans, Alexia souffre d’anorexie. Pour la jeune fille, passer toute une soirée en cuisine est une véritable épreuve que les chefs vont l’aider à franchir.

Le  chef Richard Toix estime qu’il faut enseigner le plaisir des saveurs inconnues : Elle, c’est une question de survie, moi, c’est une question d’envie. Si je veux qu’elle arrive au résultat que l’on s’est fixé, il faut qu’il y aient des choses de dîtes »

Face à l’anorexie, Alexia avait presque tout essayé sauf revenir à l’essentiel : le goût.

La Thérapie mentale, ça avait atteint une certaine limite et je savais qu’en sollicitant des chefs, on n’allait pas me parler de poids et  de calories  » avertit  la jeune fille

Tanguy Scoazec, Julien Delage et Philippe Ritaine ont assisté à cette initiative.
Voici leur reportage. 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/vienne/alexia-anorexique-depuis-l-age-de-12-ans-fait-appel-des-grands-chefs-pour-retrouver-le-plaisir-de-manger-1004271.html


Une réflexion sur “France 3 était là…

  1. Bonjour,
    Je souffre également d’anorexie depuis l’âge de 22 ans environ. J’en ai 46 et je n’en suis toujours pas sortie. Je trouve qu’on parle abondamment de l’anorexie des jeunes filles mais jamais de celle qui touche des femmes plus âgées. Et pourtant, il me semble que cette forme d’anorexie chronicisée, dont les répercussions sur l’organisme sont d’autant plus sévères que la maladie dure depuis longtemps, justifierait pleinement une plus large « exposition médiatique ». Qu’en pensez-vous?

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s