C’est la rentrée ! 


C’est la rentrée ! Après deux semaines de vacances, j’en avais presque oublié que j’étais lycéenne ! Néanmoins il faut reprendre le chemin de l’école pour une poignée de semaines avant le début des épreuves du bac ! Alors on se remet au travail et on prépare en parallèle l’oral de sciences Po… Tout en arrosant de beaux projets à venir qui éclosent avec l’arrivée des jolis jours du printemps !


7 réflexions sur “C’est la rentrée ! 

    1. Coucou ! Je suis en terminale Littéraire ! Bon courage à toi aussi ma belle ! Et félicitations pour ton parcours ! Je crois en toi et en ta capacité à aider des tas de personnes par la libération de la parole

      J'aime

  1. Etre admissible à Sciences Po, Réussir vos études, avoir un foyer serein et Etre bien entourée ne vous donne t-il pas confiance en vous ? 😉

    Que vous manque t-il pour cela ?

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur.

    J'aime

  2. Que de jolis dessins vous faites Alexia ! 😉 Je suis sure qu’avec tous vos talents et votre intelligence vous devriez trouver une issue à vos maux

    Zaael : impossible de laisser un commentaire sur son blog…pleins de clichés ! J’ai essayé par deux fois !
    Bon courage

    J'aime

  3. Blandine: on peut laisser des commentaires sur mon blog, bien sur
    De quels clichés parles-tu ?
    Je me bats contre les clichés justement, parce que je n’y ai pas forcément collé et qu’ils nous enferment. Mais certaines personnes correspondent toutefois à l’image répandue des tca.

    J'aime

  4. Merci de m’avoir répondu Zaael 😉
    Les exemples que j’ai en tête sont loin d’être des représentantes des anorexiques typiques. Le problème lorsqu’on commence a parler psychologie (et j’englobe aussi les psys dedans) c’est que nous avons des images préconçues ne collant pas forcément avec la réalité.

    Je m’explique : lorsqu’on parle d’anorexie on pense tout de suite à une nana toute seche de 35 kilos désirant encore perdre du poids.
    Or, on peut très bien souffrir d’anorexie à petite échelle : connaître les limites de son corps et ne pas descendre dans des profondeurs abyssales.

    – Pourquoi ne pas plutôt parler de recherche d’idéal au lieu de constamment évoquer une fascination mortifère ou une négation de la féminité ? Je ne suis pas d’accord.

    – Oui, j’approuve effectivement le fait que certaines femmes anorexiques répondent aux grandes lignes décrites par l’opinion publique mais le danger pour un psy est d’associé une personne a des symptômes qu’il n’a pas forcément.

    – La perception altérée de son corps est une idée répandue mais pas nécessairement toujours exact.
    De plus, plus on grossit plus on ne se voit pas mince. Une personne très proche de moi est anorexique : lorsqu’elle atteint un imc d’a peine 18 elle stocke dans les poignées d’amour ! Merveilleux ! Donc non, ce n’est pas une vue de son esprit. On peut Etre médicalement maigre mais grasse.

    – Etre anorexique n’empêche pas d’aller au restaurant et/ou d’aimer les sucreries ou la junk food et meme de s’en empiffrer !

    Ici on est aux prises avec une maladie psychique lie a l’image donc il est vraiment scabreux d’établir des généralités.
    Je différencierais même certains cas de troubles psychologiques et d’autres de psychiatriques : vouloir peser le poids d’un enfant de 10 ans est plus que dangereux !

    – Certain(e)s anorexiques trouvent du plaisir ailleurs que dans la nourriture et manger normalement n’est pas synonyme de bonheur !
    Le « gros » est représenté socialement comme étant un bon vivant et le « maigre » comme un dépressif.
    Ce sont des shemas erronnes. Malheureusement ils sont dans l’inconscient collectif.

    – Apparemment aussi le « maigre » dérange ! La personne à laquelle je pense n’entend pas beaucoup d’insultes parce qu’elle est globalement fiere de sa silhouette (un tas de femmes revendraient leur père pour faire une taille 34 pense y-elle ).
    Elle a juste eu le droit à des personnes qui lui tournaient le dos (au sens propre) et à un « cas social ».

    C’est ce que je disais à Alexia : l’avis DES AUTRES c’est leur problème .

    Je parlais ici de l’anorexie avec toutes les représentations qu’elle engendre mais je pourrais aussi parler de perversion : quoi de plus galvauder que ce terme ? Et les pervers narcissiques n’aiment pas forcément non plus ce qui est dit sur eux. Je n’y suis pas mais…une proche (justement anorexique) à ete confrontée à une psychiatre perverse narcissique ! Elle l’a réalisé avec le recul et je ne te dit pas les dégâts !

    Tu vas faire un beau métier. 😉 🙂

    Pour finir, j’adresse une pensée à notre amie (le capitaine comme elle s’est désignée) Alexia. J’espère qu’elle va bien. Des gens sont présents pour elle.

    Bon courage l’écrivain à la chevelure de feu ! J’espère pouvoir avoir l’occasion de venir vous voir et d’échanger avec vous lors d’une conférence ou dédicace parisienne.

    Blandine

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s