Vaincre pour vivre – Quand l’imposture s’impose


Tu te dévalorises. Ce que tu fais n’est jamais assez bien. Tu penses par avance que tu échoueras. Tu penses que tu vas décevoir les autres. Tu doutes sans cesse de tes capacités. Tu as le sentiment d’être de trop en société. Tu n’oses pas t’affirmer, dire ce que tu penses et préfère rester en retrait par peur d’être jugé. Tu présupposes et présages pour les autres. Tu te positionnes dans l’échec ce qui te génère de la dévalorisation et enrayé un cercle vicieux de déception.

Voilà le remède !


6 réflexions sur “Vaincre pour vivre – Quand l’imposture s’impose

  1. Je n’ai pas le temps de regarder jusqu’au bout mais je le ferai. Je trouve que tu t’exprimes super bien et que tu passes vraiment bien en vidéo, sans surjouer comme certains youtubeurs.^^ C’est agréable de regarder et d’écouter ton message du coup ! Je me retrouve dans le côté perfectionniste qui craint l’échec et il est clair que l’on a tendance dans ces cas là à se dévaloriser, et à donner matière aux autres à nous rabaisser. C’est important de le comprendre et ta vidéo aide à cela ! Merci !!

    J'aime

  2. Si je peux me permettre c’est un peu long mais que c’est beau et bien fait. Je mesure aussi tout le chemin que tu as parcouru et cela me fait chaud au cœur. Garde ton regard de félin qui brillent d’envie de vivre et ça ce n’est pas miraculeux. A très vite donc ..

    J'aime

  3. Je viens de regarder la vidéo pour la seconde fois pour tenter de donner une réponse à la hauteur de votre propos.

    Le discours est bien ficelé 😉
    Je ne le trouve ni trop long ni trop court et il y a dans le message délivré bien de la matière à débattre 😉

    J’aime votre maturité. Je ne sais pas si j’aurais eu ce recul à 18 ou 20 ans mais je comprends bien des années plus tard les enjeux de ce fameux « complexe de l’imposteur ».

    Je ne sais pas si cela a touché tout le monde au cours de sa vie mais je suis persuadée que les gens dotés d’une sensibilité exacerbée et sains d’esprit y ont été beaucoup plus confrontés que les autres.

    Je pourrais développer mais j’ai la flemme.

    J’aime la forme et le fond de ce blog.

    J'aime

  4. C’est bien long pour si peu de matière. Et puis surtout, vous n’avez pas l’air bien malade. Et si vous arrêtiez de vous définir comme « anorexique »? Vous êtes une jeune femme point. Peut-être souffrez-vous ou avez-vous souffert d’anorexie, mais cela ne doit pas servir à vous définir. Vous êtes autre chose.

    J'aime

    1. SI mes propos vous semblent longs et creux, personne ne vous contraint à les regarder me semble-t-il. Je ne souhaite attirer d’aucune manière, en m’exprimant, attirer ce genre de commentaire.

      J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s