RTL : Comment détecter les premiers signes de l’anorexie mentale ?


REPLAY : Comment détecter les premiers signes de l’anorexie mentale ?

Les petits papillons dans le ventre qui batifolent. Les mêmes qui chatouillaient quand je m’apprêtais à prendre le micro aux côtés de Marc-Olivier Fogiel.
J’avais peur d’avoir la gorge serrée, d’être grignotée par le stress, de mal m’exprimer.
Je ne suis pas certaine de pouvoir me souvenir ce sur quoi portait mon cours de philosophie tant j’étais excitée et impatiente de retourner rue Bayard gravir les marches de l’escalier et avancer sur ce beau tapis rouge. Pardonne-moi Descartes , j’espère que tu comprendras et excuseras mon inattention, je suis sûre que tu as déjà éprouvé cette sensation d’être physiquement à un endroit spirituellement ailleurs. Et bien c’était exactement mon cas : j’étais sur ma chaise, en cours de philo, mais mon esprit était déjà sur les Champs-Elysées, dans les studios !
Si maman avait été là, j’aurais probablement agrippé sa main comme le font les enfants le premier jour de la rentrée scolaire. Pas de main à proximité, je me suis finalement résolue à me cramponner à mon livre que j’avais glissé dans mon sac. J’avais besoin d’une infusion de confiance, d’un regain d’assurance. Alors je l’ai serré contre moi en me rappelant que les mots qui s’y trouvent sont les miens. Que le combat que je livre m’appartient. Que ce n’est personne d’autre que moi qui ai écrit ces 243 pages. J’ai fermé les yeux et pris une grand inspiration : tous les papillons agglutinés qui tournoyaient, qui frémissaient dans mon ventre se sont envolés et je me suis sentie épanouie et libérée.

J’appréhendais d’être confrontée à une psychiatre, une de plus, une de celles que j’aurais pu rencontrer lors de mes hospitalisations. La personne que j’ai rencontrée à vraisemblablement guéri ma phobie des blouses blanches. Sans doute étais-je trop jeune et la maladie déjà bien trop ancrée en moi pour que je puisse m’apercevoir de la bienveillance évidente des médecins. Je regrette aujourd’hui n’avoir pu tirer pleinement bénéfice d’une hospitalisation telle que la première que j’ai connue.
Parce que j’avais peur. Parce que je n’ai pas compris. Parce qu’on ne m’a pas expliqué.
Et c’est pour cela que j’ai parlé aujourd’hui. Pour essayer de réussir là où d’autres ont échoué avec moi. Pour sensibiliser avant que l’hospitalisation ne soit inévitable. Afin que les personnes malades n’aient pas de remords et ne se disent pas rétrospectivement qu’elles n’ont pas « profité » de leur hospitalisation. Je pensais que l’hôpital était synonyme de prison, et je me suis trompée.
Mais personne ne m’a aidée à comprendre et je crois que c’est aujourd’hui ce qu’il faut changer.
Il ne s’agit pas seulement de modifier le regard, les appréhensions et les a priori que les gens ont sur l’anorexie.
Il faut avant tout sensibiliser et informer ceux qui peuvent en être les principales victimes.

J’ai rencontré des personnes formidables aujourd’hui. Des personnes humaines et attentives. Des personnes ouvertes et compréhensives.

Ah, et j’ai tout de même retenu une phrase de mon cours de philo :
« La parole a beaucoup plus de force pour persuader que l’écriture. »

Merci de m’avoir accordé de votre temps, de votre écoute et de votre attention.

REPLAY : Comment détecter les premiers signes de l’anorexie mentale ?


2 réflexions sur “RTL : Comment détecter les premiers signes de l’anorexie mentale ?

  1. je n’aurais qu’un mot à dire PARFAITE … tu as tellement de force en toi ma belle et puis surtout tu es toute mignonne… tu as toutes les armes pour la mettre au tapis cette saloperie de maladie!!!

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s