Sur la route des kilos de vie…


Les fêtes approchent, perdez vos kilos en trop avant l’hiver.
13kg en 8 mois : le témoignage de Marie-Thérèse.
10 mantras pour perdre du poids.

IMG_0595

Voici les unes des derniers magazines que j’ai pu apercevoir alors que je vadrouillais au rayon presse de chez Cultura hier après-midi, « Les Mots » de Sartre en main.
Nous venons probablement d’entrer, en ce mois de Décembre, dans la période la plus délicate de l’année pour les femmes. Si les enfants attendent impatiemment le Grand jour du réveillon pour découvrir leur cadeau en ouvrant chaque jour la petite case de leur calendrier de l’avent qui renferme de succulentes friandises, il n’en n’est rien pour plus de neuf femmes sur dix qui, elles, appréhendent chacun des jours qui les rapprochent du Gros jour. Vingt-quatre jours de privation. De restrictions. Régime express. Cure intensive… Pour être fin prête pour le tant redouté repas du Réveillon de Noël (qui s’en suivra du déjeuner de Noël, puis du dîner de Noël, ainsi que des restes du repas du Réveillon, pour finir par les restes du repas de Noël pour les trois prochains repas jusqu’au Réveillon du Jour de l’An, du premier repas de l’année 2016, puis des restes du déjeuner du Réveillon du jour de l’An, et ainsi de suite…).
Marathon effréné, surabondance alimentaire et période explosive, autant pour les papilles que pour la balance !
Si ces repas qui n’en finissent plus affolent bon nombre de personnes, il en est de même pour moi.
Non pas que je craigne les kilos d’après-fête, bien au contraire.
Ce que j’appréhende par dessus tout est la frustration pétrifiante de ne pas être capable, pour la sixième année consécutive, de m’extraire de mon quotidien et de mes habitudes pour profiter pleinement ne serait-ce que le temps d’une soirée. La même privation qui s’en suivra bien évidemment d’une dégringolade fulgurante et inexorable des kilos sur la balance.

Un moelleux toast de foie gras, des marrons grillés au four, un chapon tendre et juteux, des pommes de terre fondantes, les succulentes clémentines légèrement acidulées de mon enfance… Mais ce qui me manque, bien au-delà de ces plaisirs alimentaires, est l’insouciance, l’émerveillement, les rires, la joie qui nous permettent de mettre de côté les maux qui nous tourmentent le reste de l’année.

A l’heure où des milliers de femmes enchaînent les cures de détox pré-pro-post fêtes, se réjouissent des 500 grammes qu’elles ont perdu en une semaine grâce à leur monodiète de pommes et noient leur stress dans leur soupe au chou insipide, je suis incroyablement fière de vous annoncer que, ce matin, j’ai franchi la barre des 35 kilos après avoir oscillé durant des mois, si ce n’est des années entre 28 et 34 kilos.
Sans doute me reste-t-il une bonne dizaine de kilos à prendre avant de pouvoir me revendiquer physiquement guérie, mais j’apprends déjà à vivre avec l’idée que mon combat n’est plus d’œuvrer massivement à ma destruction mais bien de déployer toute mon énergie pour retrouver l’envie de vivre.

Me battre à mes côtés, non plus contre ma volonté.

En déplaira sans doute aux petites voix qui me chuchotent que ce retour progressif à la normalité engendreront votre indifférence à mon égard, je reste persuadée que je n’ai plus besoin de cette anorexie pour bâtir mon identité.

Je n’ai pas honte du poids que j’ai pris, car je sais que ces kilos m’ouvriront les portes de la vie.
‪#‎recoveryispossible‬


2 réflexions sur “Sur la route des kilos de vie…

    1. Je te souhaite beaucoup de courage ma belle Charlotte en espérant que tu parviens à reprendre un peu de plume de vie pour te réchauffer.

      J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s