Ils ont aimé…


18. Voilà le nombre de pages qu’il a fallu que je lise pour que, déjà, les larmes coulent sur mon visage.
18 pages qui ont fait remonter beaucoup de souvenirs.
Les nuits blanches, les disputes, la peur, les larmes de mes parents et mes proches, le déni, l’incompréhension et tant d’autres. Détruire sa vie et celle de son entourage sans s’en rendre compte. Ce soir je réalise à quel point j’ai pu me faire du mal mais surtout en faire aux autres. Parce que l’anorexie mentale ne m’a pas seulement touché, non, elle a TOUT ravagé. Bien sûr il me faudra encore beaucoup de temps avant de tout reconstruire et m’excuser auprès de toutes les personnes que j’ai blessé et rendu malheureuses mais, après 18 pages seulement je voulais d’abord te remercier toi, Alexia, car même si mes mots ne seront sûrement jamais à la hauteur des tiens, je tenais à te dire que ton livre est la seule chose que je pourrais dévorer sans aucune culpabilité car, je ne me suis jamais sentie autant comprise.

Manon Muller

Ma belle… Que dire sinon que je suis impressionnée ? Que ce que tu as fait est énorme. Que je t’admire. Toi, ta force et ton courage. Je serai toujours là pour toi ma belle, accroche toi, bats toi. Tu le mérites tant.

Mathilde Berg

Félicitations Alexia pour ce travail que tu as mené et pour le courage dont tu fais preuve, c’est un grand pas pour dire au revoir à cette anorexie. Continue de te battre nous sommes de tout cœur avec toi.

Camille Clérin

On ne se connaît pas suffisamment, mais de ce que j’ai pu voir de toi sur Instagram tu l’aimes cette vie.
Tu aimes les gens, tu aimes manger
N’écoute pas ces voix de merde qui sont dans ta tête.
Retrouve plutôt tes moments heureux.
N’attend rien de personne, c’est la meilleure façon pour ne pas être déçue !
L’anorexie n’a pas raison
Tu es plus forte que tu ne le penses

Framboize

Il y a des jours avec, il y a des jours sans comme aujourd’hui mais derrière les nuages il y a toujours le soleil. Alors courage, ne baisse pas les bras, demain est un autre jour. Je t’envoie un bouquet de soleil.

Laurence

L’espoir. But d’une vie. Raison de vivre. Nous ne pouvons pas nous empêcher d’espérer. Espérer qu’un jour on ira mieux, qu’un jour tout cela changera, qu’un jour nous rirons comme autrefois. L’espoir n’est pas une promesse. L’espoir n’est pas une certitude. C’est juste une lueur à laquelle nous nous accrochons tous pour continuer, pour avancer. Vivre. C’est la seule réelle chose que nous avons. Vie haïe, vie aimée. Vie, toujours. « Il faut imaginer Sisyphe heureux » dit Camus. Un jour, j’en suis sûre, tu seras heureuse … (saisis le bonheur d’un instant dès que tu le peux, dans un rayon de soleil, dans un sourire qui t’es adressé, dans une musique que tu écoutes, … c’est ça qui nous fait tenir).

Sweet Rain

Alexia, se poser des questions, mettre des mots sur ses doutes, ses envies et ses peurs est une prise de tête infinie… C’est aussi ce qui nous pousse à être nous, dans nos différences et notre complexité unique d’être humain. Personne ne sera jamais toi, et personne ne pourra savoir pourquoi tu es toi, ni dans ce que tu fais ou dis, ni dans ce que tu ne fais ou ne dis pas. Il n’y a aucun autre mode d’emploi qui puisse réponde à tes pourquoi, en dehors de l’amour… L’amour des autres. S’aimer soi-même n’est possible que si l’on est aimé par les autres (me semble-t-il tout le monde est d’accord la-dessus et les témoignages ici ou ailleurs montrent qu’il y a des gens qui t’aiment). Or je crois qu’aimer les autres (avant soi) est un mode d’emploi pour la vie ! Quand elle était petite, ma fille ainée me demandait sans cesse : ‘papa, pourquoi je suis moi ?’… Difficile question pour un papa ! ‘Parce que tu as des parents qui t’aiment’ a été ma seule réponse. Après tout, je ne suis qu’un papa de filles ! 😉 Si je ne suis pas dans la tête de mes filles, je suis dans leur coeur… et la vie aussi ! Sharing is caring !

Patrice Laubignat

Alexia, tu as un talent formidable, une plume légère et grave, magnifique, le meilleur est à venir, quand le soleil se lèvera un beau jour et aura balayé soudainement sur son passage tous ces démons qui devraient ne jamais obscurcir le quotidien d’une jeune fille pleine de vie ! Je suis certaine que ce jour est là, tout près. Je te souhaite encore tout le courage nécessaire pour pousser la porte de l’insouciance que tu mérites. Go go go accroche toi miss !

Sophie Dueme


Une réflexion sur “Ils ont aimé…

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s