Don’t be afraid of them.


Sans doute vous êtes-vous demandé ce que pouvait bien faire ce « W » dans la chute de mes reins sur cette image que j’ai publiée hier. Ce « W » n’était pas anodin. Et même s’il m’en a coûté mon rouge à lèvre préféré (!), la symbolique de cette lettre est bien plus forte que la simple désignation « d’avant dernière lettre de l’alphabet » que l’on pourrait lui attribuer.
En effet, cette photo a été réalisée dans le cadre d’un projet bien particulier auquel Antonia m’a proposé de participer. 

« WondHer » : We help women break their glass ceiling,
And do whatever they truly want to with their life.

Le plafond de verre. Le complexe de l’imposteur, de l’infériorité, de la domination, de l’imperfection…
Ce sont tous ces maux dont peut souffrir la condition féminine que Marine Aubin entend défendre au sein de ce projet. Et la première étape pour repousser les limites de ce plafond cristallisé au-dessus de nos têtes est de ne plus faire de nos défauts, quels qu’ils soient, des barrières, mais bien ce qui nous permet de nous affranchir des frontières.

Capture d’écran 2015-10-18 à 10.37.33

En publiant cette photo, je n’entendais pas simplement me dénuder. Pas non plus afficher mon dos décharné, mes os saillants et mes bras émaciés.
Dévoiler mon corps sur une image, après vous avoir livré mon âme dans des pages, m’a permis de me libérer du poids que j’accordais à ces regards indiscrets que me jetaient tous ces gens sans respect.
Ces images m’ont permis de comprendre qu’il ne tenait qu’à moi d’assumer ce corps. Bien que je le déteste. Malgré ses faiblesses. Je n’en ai qu’un. Il m’appartient. Et même si je peine encore à pallier aux nombreuses carences accumulées après six ans de régime draconien, j’apprends chaque jour à le respecter. Le chemin est long et si la guérison me semble parfois inaccessible, je ne perds jamais de vue, ni la ligne d’arrivée, ni le point de départ.
Et c’est notamment grâce à des projets comme WondHer que la course s’accélère et que j’entre-aperçois enfin la petite lumière.

I’m a wondHer… ForevHer !

Retrouvez les portraits d’autres femmes sur http://www.wondher.co
Et soutenez le projet sur http://buff.ly/1OAEih5


Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s