J’ai eu dix-huit ans.


Je voulais attendre que le feu d’artifice scintillant des étoiles filantes qui brillent dans mes yeux s’atténue avant de venir vous écrire mais rien n’y fait. Pas même le ciel gris et morne de Paris. Rien ne parvient à estomper la joie, le bonheur, et l’épanouissement que je vis depuis hier matin. Depuis que j’ai dix-huit ans. Je pourrais dire que je n’ai pas de mots pour décrire le degré d’intensité de mon heureusité (ouais c’est pas très français je sais) mais pourtant je sais exactement quel est ce sentiment que je ressens. Celui que je repousse depuis si longtemps. Parce que ça ferait bien trop mal à l’anorexie de me laisser être, une seule fois dans ma vie, heureuse tout simplement. Sans calculer le poids que m’en fera payer l’anorexie. Sans penser au supplice physique qu’elle m’imposera a posteriori. Parce que je me serais laissée aller. Parce que je n’aurai pas respecté le régime draconien et tyrannique de sa majesté l’Anorexie. Parce que j’aurai bravé ce sous quoi je croule et courbe vainement l’échine depuis cinq ans. Ce n’est pas seulement la majorité que j’ai acquise ce onze septembre, c’est avant tout le symbole même de la délivrance, de la résilience avec ce qui m’emprisonne depuis cinq années. Le jour de ma renaissance.

Capture d’écran 2015-09-12 à 20.17.22
Alors merci.
Pour tous vos mots.
Tous vos encouragements.
Vos bravos.
Merci de vous joindre à moi, à votre façon, en fonction des petites attentions que vous pouvez m’accorder en appuyant sur un like, en me glissant quelques mots.
Merci de m’accompagner et d’assister avec moi à l’éclosion de cette jeune fille dont j’espère être bientôt fière. Cette jeune femme en devenir à laquelle j’essaie de m’identifier. Et surtout, parvenir enfin à savourer la tendresse de ces mots que vous me chuchotez pour m’aider, un peu mieux, à m’aimer.

2 réflexions sur “J’ai eu dix-huit ans.

  1. tu es tout simplement merveilleuse, un bijou scintillant de multiples lumières des connues et des inconnues… une rose parmi les belles fleurs.. continue à être ainsi c’est comme cela que nous t’Aimons. Tendres baisers d’un début d’automne.

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s