La mode nous conduit à l’anorexie.


La mode nous entoure, la mode est partout. L’anorexie nous entoure, l’anorexie se répand, on la traite banalement et pourtant elle est bien présente. Elle mange notre société. La mode, les magazines, les mannequins la nourrissent.

Hier Maman a vu cette charmante affiche d’une grande marque célèbre. Dans le métro. Le lieu le plus fréquenté par les parisiens – siennes.

La mode, en un mot, c’est : CA

C’est un corps lustré d’huile, étiré, rallongé, étendu, allongé. Une femme, selon la mode, c’est quelqu’un de filiforme. C’est quelqu’un de grand, de mince, de beau de bien foutu. Les critères d’une femme ont bien changés… Selon moi une femme c’est un être. C’est une personne qui mérite d’être aimée telle qu’elle est et non comment elle est. Une femme c’est voluptueux, une femme ça a des formes, de jolies fesses, des beaux seins, une taille bien dessinée. La maigreur n’est pas un critère de mode. La maigreur c’est une manière de sortir du lot. Mais la « maigre », l' »anorexique » ne sort pas du lot en étant maigre, en étant « mieux ». Non elle sort du lot parce qu’elle fait peur. Parce qu’elle est effrayante. Elle est différente. Il faut être fou pour aimer une femme maigre. Une femme qui risque sa vie pour rentrée dans des cases. Parce qu’en étant maigre on manque de carburant, on manque de ressources pour penser, pour réfléchir, pour marcher, pour vivre, tout simplement. Trop peu de gens se rendent compte que l’anorexie est une arme de destruction massive. Pire qu’un attentat sur les Twin Towers, pire que Chernobyl. L’anorexie ça détruit tout sur son passage. Pas de pitié, elle emporte tout, elle dévore tout.

Etre bien dans son corps. Que ce soit à 40, 50, ou 60 kilos. Qu’importe dès lors que l’on se sent à l’aise dans ses baskets et que l’on est heureux…

Avoir un IMC trop faible, être fatiguée à longueur de journée, ne pas pouvoir marcher plus de cent mètres sans être essoufflée, ne pas pouvoir porter son cartable, ne pas franchir les dix marches qui séparent le métro de la sortie, penser à la nourriture, au prochain repas sans cesse, compter les calories, faire du sport à outrance, ne pas pouvoir rester assis plus de dix minutes, voir ses cheveux tomber jusqu’à n’avoir plus que de minuscules mèches de cheveux, voir ses ongles se casser au moindre mouvement, ne pas pouvoir s’allonger tant vos os saillants vous font mal, avoir froid, si froid que celui-ci pénètre jusqu’au plus profond de vos organes, et traverse et glace vos os.

Alors toujours tenté(e) ?

Si tu n’es pas convaincu(e) regarde ces charmantes images…

alexia

ksyu

valeria


2 réflexions sur “La mode nous conduit à l’anorexie.

  1. Oui je suis totalement d’accord avec toi, ce n’est pas vraiment la mode qui conduit a l’anorexie, mais plus la publicité, mais il ne faut pas oublié que tout est retouché aussi..

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s