À toi, Maman.


Parce que tu sais, je t’aime.

Ces deux mots de sept lettres, deux syllabes, celui que je t’écris à la fin de chacune de mes lettres. Il ne veut rien dire pour moi. C’est pour le principe. Par politesse.

Je serais obligée d’écrire une bible pour faire disons, un petit résumé, ouais, une synthèse de ce que j’ai sur le cœur  ce que je ressens pour toi. Ma maman. Non, mais c’est vrai quoi, deux seul petits mots pour l’amour qu’une fille ressent envers sa maman.. Non mais… ALLO QUOI ? Si c’était un livre, il serait plus long que tous les tomes de Harry Potter, plus que le petit Larousse (qui est déjà bien gros). Si c’était un film… Il serait bien plus long que la saga Star Wars, et que le Seigneur des Anneaux, il y aurait plus de saisons qu’Urgences, que Friends,que les Simpson… Enfin tu ne te rends même pas compte… C’est juste ouf, c’est un truc énorme, intersidéral.

Jack Bauer, que ce soit en vingt-quatre, quarante-huit heures ou même trois siècles, il pourrait engager la NASA, les FBI, Interpol, les chinois, les africains, les italiens, tout ce qu’il veut, le monde entier s’il le faut. Il pourrait faire sortir les poissons de l’eau, tomber le soleil sur notre maison, lancer une armée, sortir Louis XV de son cercueil. Jamais, tu entends, jamais il n’arrêtera mon amour. Aucun mot n’est assez puissant, aucun sentiment suffisamment fort. Je pourrais t’offrir des montagnes de tournesols, vider l’eau de l’Atlantique, récolter tous les nuages du ciel pour t’en faire delà barbe à Papa, déraciner tous les arbres de la forêt Amazonienne, remettre droite l’avenue de Broadway, redresser la Tour de Pise, ramasser tous les grains de sable du Sahara, manger la neige du Mont-Blanc, cuire des œufs à la coque dans la casserole étoilée de papa, après avoir construit une échelle pour accéder au ciel, faire fondre la banquise, reconstruire le Titanic, les Twin Towers. Tout ça ne sera jamais suffisant à te montrer combien je t’aime.
Je veux me battre toute ma vie pouvoir te dire je t´aime. Pour pouvoir escalader l’Himalaya avec toi, aller voir Elizabeth à Buckingham, manger du riz avec le Dalaï lama, nager avec les dauphins à Hawaï, voir là où tu as grandi…
Je dois le faire pour moi, mais cette troisième guerre mondiale que j’ai lancée contre mes démons, si tu n’étais pas là pour motiver mes troupes, si je net aimais pas tant. Je n’en aurais jamais étécapable. Tu es mon générateur, tu m’approvisionner, en munitions, chaQuejour, dechaquesemaine de chaque mois.
Je veux me battre toute la vie entière pour te dire que je t’aime.

Mam & Max
Je t’aime. Et ce petit mot à beau exister en un nombre incalculable de langues, il reste aussi petit que ce petit poids vert dans matière, à côté de ce que je suis prête à faire pour toi.


5 réflexions sur “À toi, Maman.

  1. Beau. C’est beau, c’est fort, c’est plein de bonnes choses dedans, de l’amour avec de la Chantilly autour… Quelle belle déclaration, on aimerait tous être aimé ainsi, en même temps, une maman, ça mérite d’être aimée autant ! Bises à toi joli Capitaine, et bises aussi à la maman 😉

    J'aime

  2. Pour une fois, ca lui en bouche un coin à la dite maman. Je ne saurai jamais écrire mon amour pour toi, aussi bien que toi tu le racontes mon Captain chérie. Ce que je voudrais par dessus tout, ce serait juste ouvrir mes bras, mon ventre, mon coeur et te reprendre contre moi, en moi, dans mes tripes, mon sang et mes chromosomes. Très fort, très profond, très longtemps pour que la vie d’avant la vie redevienne douce pour toi. Que rien ne te blesse ne t’abime ne t’attriste. Que l’on recommence ensemble ce temps que la vie, putain d’ensorceleuse, nous a en partie volé et enlaidi. Que ma joie, mon insouciance, ma confiance, ma bienveillance, mon rire, mon envie de chanter, de danser, de manger, de lire, d’aimer vienne t’imprégner chaque cellule vivante et jusqu’à ta petite âme toute neuve.

    J'aime

Un mot de soutien ? Une parole reconfortante ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s